Réservation

Découverte du Prieuré de Viverie

etoile

Choisissez votre expérience

Preloader
  • XIIème La fondation

    XIIème La fondation

    En 1180, sous l’impulsion de l’Abbaye de Montieramey, un Prieuré est construit à Viverie (qui deviendra Viviers-Sur-Artaut). C’est un emplacement stratégique, propice à la culture de la vigne et à la collecte en vins des villages alentours.

    Le Prieur, au Moyen-âge, est un moine nommé au sein d’une abbaye pour administrer les biens sur le territoire lui appartenant.

     

     

  • PÉRIODE SOMBRE DE LA FIN DU MOYEN AGE

    PÉRIODE SOMBRE DE LA FIN DU MOYEN AGE

    Passé l’effervescence spirituelle et intellectuelle des XIIème et XIIIème siècles, Viviers souffre. Des siècles durant et du haut de son village, le prieuré observe impuissant les pillages, les maladies, les famines et la mort se répandre.

  • ESSOR À LA RENAISSANCE

    ESSOR À LA RENAISSANCE

    En temps plus heureux, le prieuré reste un lieu de spiritualité, de travail et de quête d’excellence où les moines ont su développer la culture de la vigne et percer les secrets de la vinification.

    Les « Courtiers gourmets » : en 1622, les habitants de Viviers-Sur-Artaut deviennent intermédiaires officiels entre les vendeurs de vin et les acheteurs. Le métier de courtier est né !

  • RÉVOLUTION FRANÇAISE

    RÉVOLUTION FRANÇAISE

    A compter de 1789 et sur fond de Révolution Française, le prieuré et ses dépendances deviennent biens nationaux.

  • 13 FÉVRIER 1793

    13 FÉVRIER 1793

    Un dénommé Jean Robert, achète une partie des vignes du Prieuré. C’est à ce moment que les aïeux de Vincent Grandpierre vont commencer à écrire l’histoire contemporaine du Prieuré…

etoile

Sélectionnez votre forfait

Preloader
  • XIIème La fondation

    XIIème La fondation

    En 1180, sous l’impulsion de l’Abbaye de Montieramey, un Prieuré est construit à Viverie (qui deviendra Viviers-Sur-Artaut). C’est un emplacement stratégique, propice à la culture de la vigne et à la collecte en vins des villages alentours.

    Le Prieur, au Moyen-âge, est un moine nommé au sein d’une abbaye pour administrer les biens sur le territoire lui appartenant.

     

     

  • PÉRIODE SOMBRE DE LA FIN DU MOYEN AGE

    PÉRIODE SOMBRE DE LA FIN DU MOYEN AGE

    Passé l’effervescence spirituelle et intellectuelle des XIIème et XIIIème siècles, Viviers souffre. Des siècles durant et du haut de son village, le prieuré observe impuissant les pillages, les maladies, les famines et la mort se répandre.

  • ESSOR À LA RENAISSANCE

    ESSOR À LA RENAISSANCE

    En temps plus heureux, le prieuré reste un lieu de spiritualité, de travail et de quête d’excellence où les moines ont su développer la culture de la vigne et percer les secrets de la vinification.

    Les « Courtiers gourmets » : en 1622, les habitants de Viviers-Sur-Artaut deviennent intermédiaires officiels entre les vendeurs de vin et les acheteurs. Le métier de courtier est né !

  • RÉVOLUTION FRANÇAISE

    RÉVOLUTION FRANÇAISE

    A compter de 1789 et sur fond de Révolution Française, le prieuré et ses dépendances deviennent biens nationaux.

  • 13 FÉVRIER 1793

    13 FÉVRIER 1793

    Un dénommé Jean Robert, achète une partie des vignes du Prieuré. C’est à ce moment que les aïeux de Vincent Grandpierre vont commencer à écrire l’histoire contemporaine du Prieuré…

Caveau de dégustation

De 9 h 00 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.  A consommer avec modération.